000 02453nam a2200409 a 4500
001 28172
010 _a9782070130047
019 _a1
_b14
035 _aDOC00016335
035 _a44432
073 _a9782070130047
090 _a26678
100 _a20141013 frey50
101 _afre
102 _aFR
181 _ctxt
182 _cn
200 _aSympathie pour le fantôme
_fMichaël Ferrier
210 _939520
_cGallimard
_d2010
215 _a1 vol. (257 p.)
225 _aL'infini
330 _91
_aMichaël, le narrateur, enseigne la littérature à l'Université du Centre à Tokyo et anime une émission culturelle sur la France à la télé japonaise. Au même moment, l'Université s'enflamme autour d'un colloque sur l'identité française et la chaîne Tokyo Time Table s'agite pour une émission spéciale sur le même thème. À la faculté, le jeune professeur n'a guère son mot à dire, mais il adore épingler le "mandarinat institutionnalisé", spécialiste du recyclage et du rabâchage. En revanche, à la télévision, il a carte blanche pour "présenter la France sous un jour nouveau". Soutenu par la productrice de l'émission, la séduisante Yoko, il prend ses distances par rapport au récit officiel, pour sortir des "cales" trois personnages occultés : Ambroise Vollard, le marchand d'art réunionnais découvreur de Cézanne, Van Gogh et Picasso ; Jeanne Duval, la "Vénus noire" muse de Baudelaire, et Edmond Albius, enfant esclave qui à 12 ans découvrit le secret de la fécondation de la vanille. Sympathie pour le fantôme mêle allègrement les genres : biographie, pamphlet, journal intime et carnet de voyage pour une évocation sensuelle du Japon. Et des Japonaises. - CNHI
334 _aSélection 2011 du Prix littéraire de la Porte Dorée, Récompensé par le prix littéraire de la Porte Dorée 2011
410 _92787
_tL'infini
606 _924462
_aenseignement
606 _923765
_areprésentation
606 _923855
_aTélévision
606 _923499
_aesclavage
606 _943588
_ajaponais
_xpopulation
606 _943544
_acréole
_xpopulation
607 _929750
_aJapon
_xpays
607 _927465
_aTokyo
_xcommune
700 _99469
_aFERRIER
_bMichaël
801 _bMédiathèque Abdelmalek Sayad
_gAFNOR
830 _aPRIX LITTERAIRE 2011SHORT LIST 2011LAURÉAT 2011
856 _uhttp://www.histoire-immigration.fr/magazine/2011/1/sympathie-pour-le-fantome
942 _n0