Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

La traversée des fleuves : autobiographie / Georges-Arthur Goldschmidt

Type : LivreGenre : Biographie, autobiographieAuteur: GOLDSCHMIDT, Georges-ArthurEditeur : Paris : EDITIONS DU SEUIL , 1999Description matérielle : 1 vol. (326 p.)ISBN : 2020209918.Résumé : Fils d'une famille juive allemande convertie au protestantisme depuis deux générations, issu de la bourgeoisie de Hambourg, Georges-Arthur Goldschmidt a été élevé dans l'Allemagne nazie. La fuite inévitable, en 1938, entraîne la séparation d'avec sa famille et l'arrachement à la langue maternelle. Après une fugue en Italie, il trouve refuge dans un pensionnat en Haute-Savoie. Malgré une enfance solitaire, coupé des siens et jamais à l'abri d'une rafle nazie, l'enfant tire ses forces de l'apprentissage d'une langue nouvelle : le français, qui sera la langue de sa naturalisation à 21 ans. Ses découvertes littérai-res grâce aux textes de La Bruyère, Pascal, Rousseau, Hector Malot, opèreront son sau-vetage. Son activité de traducteur, ainsi que toute son oeuvre personnelle, témoignent de sa double appartenance.Sujet - Nom commun : Seconde guerre mondiale (1939-1945) | métier : enseignant | métier : traducteur | expression culturelle : Littérature | juif -- population | Allemands -- population Sujet - Nom géographique : Allemagne -- pays d'origine | Haute-Savoie (74) -- département | Paris -- commune d'accueil
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds littéraire GOL A (Parcourir l'étagère) En réserve
Empruntable Empruntable Fonds littéraire GOL A (Parcourir l'étagère) Disponible
Réservations : 0

Fils d'une famille juive allemande convertie au protestantisme depuis deux générations, issu de la bourgeoisie de Hambourg, Georges-Arthur Goldschmidt a été élevé dans l'Allemagne nazie. La fuite inévitable, en 1938, entraîne la séparation d'avec sa famille et l'arrachement à la langue maternelle. Après une fugue en Italie, il trouve refuge dans un pensionnat en Haute-Savoie. Malgré une enfance solitaire, coupé des siens et jamais à l'abri d'une rafle nazie, l'enfant tire ses forces de l'apprentissage d'une langue nouvelle : le français, qui sera la langue de sa naturalisation à 21 ans. Ses découvertes littérai-res grâce aux textes de La Bruyère, Pascal, Rousseau, Hector Malot, opèreront son sau-vetage. Son activité de traducteur, ainsi que toute son oeuvre personnelle, témoignent de sa double appartenance.

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr