Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

La question noire : Histoire d'une construction coloniale / Myriam Cottias

Type : LivreGenre : Auteur: Auteur, Cottias, Myriam, 19..Editeur : Paris : Bayard , 2007Description matérielle : 1 vol. (128 p.)ISBN : 9782227475137 ; 978-2-227-47513-7 .Résumé : "Depuis quelques temps déjà, «la question noire» est apparue dans le débat français. Manipulée par les plus extrêmes, rarement définie, l'expression s'est répandue dans les médias sans que l'on ne s'attache vraiment à son histoire. La tâche de la France aujourd'hui est bien pourtant là : intégrer cette histoire, celle de la traite, de l'esclavage et de la colonisation, à son histoire nationale. Accepter le constat que la définition de la nation s'est faite dans des limites hexagonales et par l'exclusion des peuples colonisés. Myriam Cottias nous invite ici à poser les bases de ce travail d'histoire, indispensable à une mémoire apaisée, à suivre la construction, d'un continent à l'autre, de la catégorie «esclave» et sa racialisation tout au long des différentes colonisations. La reconnaissance ne peut s'appuyer que sur les expériences multiples, précisément restituées et analysées de ces populations, sur le travail minutieux des historiens et la volonté politique de le rendre visible." Résumé éditeur Depuis quelques temps déjà, «la question noire» est apparue dans le débat français. Manipulée par les plus extrêmes, rarement définie, l'expression s'est répandue dans les médias sans que l'on ne s'attache vraiment à son histoire. La tâche de la France aujourd'hui est bien pourtant là : intégrer cette histoire, celle de la traite, de l'esclavage et de la colonisation, à son histoire nationale. Accepter le constat que la définition de la nation s'est faite dans des limites hexagonales et par l'exclusion des peuples colonisés. "Myriam Cottias nous invite ici à poser les bases de ce travail d'histoire, indispensable à une mémoire apaisée, à suivre la construction, d'un continent à l'autre, de la catégorie «esclave» et sa racialisation tout au long des différentes colonisations. La reconnaissance ne peut s'appuyer que sur les expériences multiples, précisément restituées et analysées de ces populations, sur le travail minutieux des historiens et la volonté politique de le rendre visible." (Résumé Electre)Note : Bayard, 2007, 128 p.Sujet - Nom commun : histoire | esclavage | racisme | colonisation | représentation Dewey : 325.3Plan de classement : : 5 Représentations | 5A Représentations et stéréotypes
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 5A 325.3 COT (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Bayard, 2007, 128 p.

"Depuis quelques temps déjà, «la question noire» est apparue dans le débat français. Manipulée par les plus extrêmes, rarement définie, l'expression s'est répandue dans les médias sans que l'on ne s'attache vraiment à son histoire. La tâche de la France aujourd'hui est bien pourtant là : intégrer cette histoire, celle de la traite, de l'esclavage et de la colonisation, à son histoire nationale. Accepter le constat que la définition de la nation s'est faite dans des limites hexagonales et par l'exclusion des peuples colonisés.
Myriam Cottias nous invite ici à poser les bases de ce travail d'histoire, indispensable à une mémoire apaisée, à suivre la construction, d'un continent à l'autre, de la catégorie «esclave» et sa racialisation tout au long des différentes colonisations. La reconnaissance ne peut s'appuyer que sur les expériences multiples, précisément restituées et analysées de ces populations, sur le travail minutieux des historiens et la volonté politique de le rendre visible." Résumé éditeur
Depuis quelques temps déjà, «la question noire» est apparue dans le débat français. Manipulée par les plus extrêmes, rarement définie, l'expression s'est répandue dans les médias sans que l'on ne s'attache vraiment à son histoire.

La tâche de la France aujourd'hui est bien pourtant là : intégrer cette histoire, celle de la traite, de l'esclavage et de la colonisation, à son histoire nationale. Accepter le constat que la définition de la nation s'est faite dans des limites hexagonales et par l'exclusion des peuples colonisés.
"Myriam Cottias nous invite ici à poser les bases de ce travail d'histoire, indispensable à une mémoire apaisée, à suivre la construction, d'un continent à l'autre, de la catégorie «esclave» et sa racialisation tout au long des différentes colonisations. La reconnaissance ne peut s'appuyer que sur les expériences multiples, précisément restituées et analysées de ces populations, sur le travail minutieux des historiens et la volonté politique de le rendre visible." (Résumé Electre)

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr