La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Les diasporas des travailleurs soninké (1848-1960). Migrants volontaires

Type : LivreGenre : Auteur: MANCHUELLE, FrançoisEditeur : Paris : Karthala , 2004Description matérielle : 348 p.ISBN : 284586535X.Résumé : Résumé : L'image classique que l'on se fait de la migration des travailleurs africains de l'Afrique de l'Ouest vers la France et plus particulièrement celle des Soninké, est celle d'une migration aux raisons économiques liée à la pauvreté des populations. Bousculant cette idée reçue, il nous rappelle d'abord que les Soninké ont une longue tradition de migration précoloniale. Ils sont les premiers "juula", commerçants itinérants avec un rôle important d'arbitres commerciaux entre le désert et la savane. Au début de la période coloniale, ils entament des migrations saisonnières vers les champs d'arachide et des migrations à plus long terme vers la Côte d'Ivoire, le Cameroun et jusqu'aux régions du Congo pour commercer. Par ailleurs la marine marchande les emploie massivement à cette époque. Et ce sont les nobles qui migrent les premiers, pour renforcer leur position au sein de la société traditionnelle, même si ultérieurement les anciens esclaves migrent à leur tour. Migration commerciale saisonnière, accumulation d'esclaves et emplois rémunérés sur les fleuves et les mers apparaissent ainsi comme étroitement liés. L'auteur remet ainsi en cause l'idée selon laquelle la coercition coloniale serait au fondement des migrations de travail.Note : Paris, Karthala, 2004, 348 p.Sujet - Nom commun : immigration | histoire des migrations | cause des migrations | colonialisme | migration interne | migration temporaire | | histoire | migration | Africains -- population Sujet - Nom géographique : France -- pays d'accueil Plan de classement : : 7 Vivre en France | 7A Populations et groupes sociaux | 7A1 Populations par origine
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 MAN (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Paris, Karthala, 2004, 348 p.

Résumé L'image classique que l'on se fait de la migration des travailleurs africains de l'Afrique de l'Ouest vers la France et plus particulièrement celle des Soninké, est celle d'une migration aux raisons économiques liée à la pauvreté des populations. Bousculant cette idée reçue, il nous rappelle d'abord que les Soninké ont une longue tradition de migration précoloniale. Ils sont les premiers "juula", commerçants itinérants avec un rôle important d'arbitres commerciaux entre le désert et la savane. Au début de la période coloniale, ils entament des migrations saisonnières vers les champs d'arachide et des migrations à plus long terme vers la Côte d'Ivoire, le Cameroun et jusqu'aux régions du Congo pour commercer. Par ailleurs la marine marchande les emploie massivement à cette époque. Et ce sont les nobles qui migrent les premiers, pour renforcer leur position au sein de la société traditionnelle, même si ultérieurement les anciens esclaves migrent à leur tour. Migration commerciale saisonnière, accumulation d'esclaves et emplois rémunérés sur les fleuves et les mers apparaissent ainsi comme étroitement liés. L'auteur remet ainsi en cause l'idée selon laquelle la coercition coloniale serait au fondement des migrations de travail.

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr