Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'Atlantique noir : modernité et double conscience / Paul Gilroy ; traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Philippe Henquel

Type : LivreGenre : Auteur: GILROY, PaulEditeur : Lille : Ed. Kargo , 2003Description matérielle : 1 vol. (333 p.) : jaquette ill. ; 23 cmISBN : 2913632076.Résumé : Résumé : "Une analyse des diasporas noires à partir de l'idée d'un océan Atlantique comme réseau de dissémination culturelle et d'échanges d'un continent à l'autre et d'une nation à une autre, rejetant toute notion se référant à la race, à l'Etat-nation et aux frontières." (Electre) "Qu'est-ce que l'identité noire ? Contre ceux qui en défendent une conception ethniciste ou nationaliste, ou qui cherchent avant tout à en préserver l'authenticité, Paul Gilroy montre comment cette identité complexe, nourrie d'une diversité irréductible, repose sur l'existence d'un espace transnational en constante transformation, qui n'est pas spécifiquement africain, américain, caribéen ou britannique, mais tout cela à la fois : l'Atlantique noir. L'objet de ce livre est de donner à voir l'existence de cet espace constitué dès le XVIIe siècle à travers l'histoire de la traite négrière, de retracer ce réseau serré de relations, d'échanges à multiples sens, d'idées, d'hommes et de productions culturelles. Au fil de pages peuplées par les figures les plus hétéroclites, de Spike Lee à Walter Benjamin en passant par les Jubilee Singers, Richard Wright, W. E. B. Du Bois, Jimi Hendrix, Wynton Marsalis et Hegel, l'espace et le temps singuliers de l'Atlantique noir prennent forme et consistance de façon saisissante. La musique, mode d'expression de prédilection d'une culture enracinée dans l'expérience des terreurs indicibles de l'esclavage, avec ses usages et ses allers-retours inattendus d'un bord à l'autre de l'Atlantique, joue ici un rôle de premier plan. Le retour sur l'esclavage et son caractère intrinsèquement moderne, opéré dans les oeuvres de nombreux écrivains noirs, ouvre par ailleurs à une relecture critique de la modernité, d'une portée universelle, au même titre que la critique des conceptions figées et réductrices de l'identité." (résumé éditeur)Note : Lille, Kargo, 2003, 333 p.Titre original : The black Atlantic [Texte imprimé] : modernity and double consciousness / Paul Gilroy. - Cambridge (Mass.) : Harvard University press, cop. 1993. - ISBN 0-674-07606-0Note sur les bibliographies et les index présents dans le document : Notes bibliographiques p. [293]-321. Index.Public : Tout publicSujet - Nom commun : diaspora | histoire | Africains -- population Sujet - Nom géographique : Europe -- pays | Etats-Unis -- pays | | Caraïbes -- pays d'origine Dewey : 306Plan de classement : : 6 Ici et là-bas | 6A Identité culturelle
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 6A 306 GIL (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Lille, Kargo, 2003, 333 p.

Titre original :

The black Atlantic [Texte imprimé] : modernity and double consciousness / Paul Gilroy. - Cambridge (Mass.) : Harvard University press, cop. 1993. - ISBN 0-674-07606-0

Notes bibliographiques p. [293]-321. Index

Résumé "Une analyse des diasporas noires à partir de l'idée d'un océan Atlantique comme réseau de dissémination culturelle et d'échanges d'un continent à l'autre et d'une nation à une autre, rejetant toute notion se référant à la race, à l'Etat-nation et aux frontières." (Electre)


"Qu'est-ce que l'identité noire ? Contre ceux qui en défendent une conception ethniciste ou nationaliste, ou qui cherchent avant tout à en préserver l'authenticité, Paul Gilroy montre comment cette identité complexe, nourrie d'une diversité irréductible, repose sur l'existence d'un espace transnational en constante transformation, qui n'est pas spécifiquement africain, américain, caribéen ou britannique, mais tout cela à la fois : l'Atlantique noir.

L'objet de ce livre est de donner à voir l'existence de cet espace constitué dès le XVIIe siècle à travers l'histoire de la traite négrière, de retracer ce réseau serré de relations, d'échanges à multiples sens, d'idées, d'hommes et de productions culturelles. Au fil de pages peuplées par les figures les plus hétéroclites, de Spike Lee à Walter Benjamin en passant par les Jubilee Singers, Richard Wright, W. E. B. Du Bois, Jimi Hendrix, Wynton Marsalis et Hegel, l'espace et le temps singuliers de l'Atlantique noir prennent forme et consistance de façon saisissante. La musique, mode d'expression de prédilection d'une culture enracinée dans l'expérience des terreurs indicibles de l'esclavage, avec ses usages et ses allers-retours inattendus d'un bord à l'autre de l'Atlantique, joue ici un rôle de premier plan.

Le retour sur l'esclavage et son caractère intrinsèquement moderne, opéré dans les oeuvres de nombreux écrivains noirs, ouvre par ailleurs à une relecture critique de la modernité, d'une portée universelle, au même titre que la critique des conceptions figées et réductrices de l'identité." (résumé éditeur)

Tout public

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr