La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Savoir une chose comme l'ayant vue : installation sur les mémoires du camp Joffre de Rivesaltes / Nicole Bergé

Type : LivreGenre : Catalogue d'expositionAuteur: Photographe, BERGÉ, NicoleEditeur : s.l. : Calaméo , 2011Description matérielle : 1 vol. (66 p.) : photogr.Résumé : Résumé : "Nicole Bergé, photographe et plasticienne se définit comme « archéologue de surface. » Pendant 7 ans, elle a sillonné les ruines du camp de Rivesaltes. À chaque visite, elle a ramassé des objets. Un peigne, des boîtes de lait pour bébé, des chaussures, des culs de bouteilles. Ils sont cassés, rouillés, bons pour la poubelle. Nicole Bergé comprend que chacun de ces objets témoigne de l'histoire unique de ce camp d'internement, où vécurent plus de 80 000 indésirables. Ces objets « savent » ce qui s'est passé à Rivesaltes. Ils étaient là, ils ont vu. Présentés en série, suspendus, dialoguant avec l'image, ils deviennent des sculptures vivantes que l'on peut regarder de près et même toucher. Pour Nicole Bergé, proposer cette installation, c'est observer l'histoire dans son quotidien, se laisser pénétrer par sa dimension humaine et lutter contre l'oubli."- Présentation éditeurRessources en ligne (Internet) : Cliquez ici pour consulter en ligneSujet - Nom commun : exposition | photographie | camp | camp d'internement | étranger Sujet - Nom géographique : Languedoc Roussillon -- région | Pyrénées-Orientales (66) -- département | Rivesaltes -- commune Dewey : 778.9Plan de classement : : 1 Introduction à l’histoire de l’immigration | 1C L’immigration dans les sciences sociales
Nous n'avons pas d'exemplaire de ce document

Résumé "Nicole Bergé, photographe et plasticienne se définit comme « archéologue de surface. » Pendant 7 ans, elle a sillonné les ruines du camp de Rivesaltes. À chaque visite, elle a ramassé des objets. Un peigne, des boîtes de lait pour bébé, des chaussures, des culs de bouteilles. Ils sont
cassés, rouillés, bons pour la poubelle. Nicole Bergé comprend que chacun de ces objets témoigne de l'histoire unique de ce camp d'internement, où vécurent plus de 80 000 indésirables. Ces objets « savent » ce qui s'est
passé à Rivesaltes. Ils étaient là, ils ont vu. Présentés en série, suspendus, dialoguant avec l'image, ils deviennent des sculptures vivantes que l'on peut regarder de près et même toucher. Pour Nicole Bergé, proposer
cette installation, c'est observer l'histoire dans son quotidien, se laisser pénétrer par sa dimension humaine et lutter contre l'oubli."- Présentation éditeur

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr