La médiathèque est en accès libre et gratuit du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 14h à 19h

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Le siècle des génocides : violences, massacres et processus génocidaires de l'Arménie au Rwanda / Bernard Bruneteau

Type : LivreGenre : Auteur: Auteur, BRUNETEAU, BernardEditeur : Paris : A. Colin , 2004Collection : L'histoire au présentDescription matérielle : 1 vol. (253 p.)ISBN : 2200264038 ; 2-200-26403-8.Résumé : Le siècle qui vient de s'achever restera celui de l'épouvante. Il a commencé avec l'éradication des populations arméniennes de l'empire ottoman et s'est terminé avec l'extermination des Tutsis du Rwanda et le « nettoyage ethnique » dans l'ex-Yougoslavie. Entre ces deux moments, le monde aura été le témoin des grands massacres de l'ère stalinienne, de l'immense tragédie de la Shoah, de la disparition d'une partie du peuple cambodgien. Créé en 1944 sous le coup de la barbarie nazie par le juriste Raphael Lemkin, le mot de génocide entend désigner un type de crime de masse où un groupe est détruit intentionnellement, en totalité ou en partie, au nom de critères nationaux, ethniques, raciaux ou religieux. C'est en rendant compte de la fécondité de cette catégorie d'analyse que cet ouvrage met en perspective les entreprises exterminatrices les plus marquantes du xxe siècle. Leur histoire montre que le crime de génocide se fonde sur le ciblage stigmatisant d'un groupe à partir de la définition aussi arbitraire que délirante qu'en donne le perpétrateur. Faisant la part des situations qui rendent singulier chacun de ces généocides et des éléments qui permettent de les apparier, l'auteur s'attache en permanence à répondre à deux questions : qu'est-ce qui détermine l'intention ultime du génocidaire ? qu'est-ce qui autorise le génocide à se présenter comme une « solution » ? - Présentation EditeurSujet - Nom commun : XXe siècle | génocide | conflit | guerre civile Dewey : 909.8Plan de classement : : 1 Introduction à l’histoire de l’immigration | 1A Histoire de l’immigration
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 1A 909.8 BRU (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Le siècle qui vient de s'achever restera celui de l'épouvante. Il a commencé avec l'éradication des populations arméniennes de l'empire ottoman et s'est terminé avec l'extermination des Tutsis du Rwanda et le « nettoyage ethnique » dans l'ex-Yougoslavie. Entre ces deux moments, le monde aura été le témoin des grands massacres de l'ère stalinienne, de l'immense tragédie de la Shoah, de la disparition d'une partie du peuple cambodgien. Créé en 1944 sous le coup de la barbarie nazie par le juriste Raphael Lemkin, le mot de génocide entend désigner un type de crime de masse où un groupe est détruit intentionnellement, en totalité ou en partie, au nom de critères nationaux, ethniques, raciaux ou religieux. C'est en rendant compte de la fécondité de cette catégorie d'analyse que cet ouvrage met en perspective les entreprises exterminatrices les plus marquantes du xxe siècle. Leur histoire montre que le crime de génocide se fonde sur le ciblage stigmatisant d'un groupe à partir de la définition aussi arbitraire que délirante qu'en donne le perpétrateur.
Faisant la part des situations qui rendent singulier chacun de ces généocides et des éléments qui permettent de les apparier, l'auteur s'attache en permanence à répondre à deux questions : qu'est-ce qui détermine l'intention ultime du génocidaire ? qu'est-ce qui autorise le génocide à se présenter comme une « solution » ? - Présentation Editeur

Médiathèque Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - http://catalogue.histoire-immigration.fr - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr