Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Retour tragique des troupes coloniales : Morlaix-Dakar, 1944 / Anne Cousin ; préface Anne Guillou

Type : LivreGenre : Auteur: Auteur, COUSIN, AnneEditeur : Paris : L'Harmattan , 2011Collection : Etudes africainesDescription matérielle : 1 vol. (93 p.)ISBN : 9782296550018 ; 978-2-296-55001-8.Résumé : Résumé : A l'aube de la drôle de guerre, l'empire colonial mobilise ses troupes dans ses territoires. Mais, de fêlures en ruptures, 1945 annonce la fin d'une époque. Les soldats, recrutés de gré ou de force pour une patrie qui n'était pas la leur, vont payer un lourd tribut. On estime à 31 000 le nombre de morts issus des colonies dont 14 000 tirailleurs sénégalais. Fin 1944 l'armée de libération « blanchit » ses troupes, les Africains sont rapatriés. 2 000 tirailleurs sénégalais libérés des frontstalags, vont être , acheminés en octobre 1944 à Morlaix pour embarquer à bord du navire le Circassia à destination de Dakar. C'est un vent de révolte qui va souffler : 300 d'entre eux refusent de partir en l'absence du règlement de leurs soldes. Ceux qui parviendront au Sénégal vont connaître un sort tragique, car, de nouveau ils font valoir leurs droits, mais c'est avec des balles qu'ils seront payés. Ignorés et trahis, leurs droits ne seront pas respectés. A Morlaix, des liens vont perdurer avec des familles, qui témoignent encore aujourd'hui. - Présentation EditeurSujet - Nom commun : Seconde guerre mondiale (1939-1945) | soldat colonial | tirailleur sénégalais | Africains -- population Sujet - Nom géographique : France -- pays Dewey : 325.31Plan de classement : : 1 Introduction à l’histoire de l’immigration | 1A Histoire de l’immigration
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 1A 325.31 COU (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Résumé A l'aube de la drôle de guerre, l'empire colonial mobilise ses troupes dans ses territoires. Mais, de fêlures en ruptures, 1945 annonce la fin d'une époque. Les soldats, recrutés de gré ou de force pour une patrie qui n'était pas la leur, vont payer un lourd tribut. On estime à 31 000 le nombre de morts issus des colonies dont 14 000 tirailleurs sénégalais.

Fin 1944 l'armée de libération « blanchit » ses troupes, les Africains sont rapatriés. 2 000 tirailleurs sénégalais libérés des frontstalags, vont être , acheminés en octobre 1944 à Morlaix pour embarquer à bord du navire le Circassia à destination de Dakar. C'est un vent de révolte qui va souffler : 300 d'entre eux refusent de partir en l'absence du règlement de leurs soldes. Ceux qui parviendront au Sénégal vont connaître un sort tragique, car, de nouveau ils font valoir leurs droits, mais c'est avec des balles qu'ils seront payés. Ignorés et trahis, leurs droits ne seront pas respectés.
A Morlaix, des liens vont perdurer avec des familles, qui témoignent encore aujourd'hui. - Présentation Editeur

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr