Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'Indo-Antillais entre Noirs et Békés : approche socio-anthropologique d'une société plurielle / Juliette Sméralda

Type : LivreGenre : Auteur: Auteur, SMÉRALDA, JulietteEditeur : Paris : L'Harmattan , 2008Collection : Logiques socialesDescription matérielle : 1 vol. (306 p.) : couv. ill. en coul. ; 22 cmISBN : 9782296064133.Résumé : Résumé : "Ce premier volume d'une étude sociologique qui en comporte deux est composé de quatre chapitres consacrés aux relations qu'entretiennent descendants d'Africains, d'Indiens et d'Européens. Y sont revisitée les problématiques de l'intégration et de l'assimilation, à la lumière des travaux sociologiques de l'École de Chicago sur les immigrations contemporaines. L'état de transition sociale qu'expérimentaient les sociétés coloniales, au lendemain de l'Emancipation, donne la mesure de la complexité des configurations sociales que la présence immigrée voulue par les seuls planteurs va provoquer, et le caractère inévitable du processus qui allait aboutir à leur diabolisation dans les difficultés de toute nature que connaîtront ces colonies confrontées à des crises économiques cycliques. La première partie de cette étude tente donc de cerner les répercussions du passé de migrants des ancêtres des Indo-Antillais sur l'adaptation de leur descendance aux sociétés antillaises et analyse l'actualité des champs de leur économie sociale, religieuse et culturelle (acculturation, métissage biologique ou homogamie raciale, syncrétisme religieux, revendication identitaire, etc.). Le second volume de cette étude a pour titre "La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté. Etude empirique"."Note : Le second volume de cette étude a pour titre "La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté" cote 7A1 305.896 97 SME.- Autres oeuvres en liaison : La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté [Texte imprimé] / Juliette Sméralda. - Paris : L' Harmattan, DL 2008. - (Logiques sociales). - ISBN 978-2-296-06414-0Note sur les bibliographies et les index présents dans le document : Bibliogr. p. 281-301.Note de contenu : TABLE DES MATIERES *Préliminaires Essai de théorisation des phénomènes migratoires aux Antilles françaises : l'exemple indien, Conjonctures historique, économique et politique, Le projet des migrants, Le statut de hors-groupe, L'étranger, Hétérogénéité humaine, Étranges étrangers, Une spécificité du courant migratoire indien ? *CHAPITRE I LES RAPPORTS ENTRE DESCENDANTS D'INDIENS, D'AFRICAINS ET D'EUROPÉENS : DU COOLIE À L'INDIEN A Typologies des communautés indo-antillaises et mode d'intégration dans le groupe des descendants d'Africains. Rappels historiques et rapports mutuels, B La crainte d'une solidarité entre descendants d'Indiens et d'Africains, C Des lectures du "fait indien", D Des représentations dissonantes ? E Persistance de la représentation négative du descendant d'Indiens : Des différences de mentalités ? F Inquiétante étrangeté : modalité du « regard éloigné » ou logique passionnelle à l'½uvre dans la figure de l'étranger, G Essai de réinterprétation de la conceptualisation classique des relations entre descendants d'Indiens et descendants d'Africains, g.1 "Nationaux" et "étrangers", g.2 Entre ancien et récent : "étrangers de l'intérieur" ou "nouveaux nationaux", H Les relations entre descendants d'immigrants et descendants de colons, I Désenclavement de la relation Noirs/"gens de couleur", Blancs, par la relation quadripartite Noirs, métis, Blancs, Indiens, J Entre Communautarisme, accommodation et assimilation, *CHAPITRE II LES TERMES DE LA PROBLÉMATIQUE INDIENNE. ENTRE DÉSORGANISATION ET RÉORGANISATION, A « Dés-organisation », B La question du statut de la composante indienne et des rapports interculturels dans les sociétés antillaises, C Digressions sur le système de castes, c.1 Une structure controversée, c.2 La question des hors-castes, c.3 La question de la couleur associée à la caste, c.3.1 L'hypothèse racique, c.3.2 Les thèses religieuse, économique et culturelle, c.4 Ruptures et continuités castiques aux Antilles, CHAPITRE III ACCULTURATIONS ET ENCULTURATIONS DES DESCENDANTS D'INDIENS, A Définir, B L'acculturation socioculturelle, b.1 Les effets du manque d'espace à soi et d'un temps de l'entre-soi communautaire, b.2 Créolisation et indianisation à l'½uvre : deux modalités de l'acculturation / enculturation, b.2.1 Définir b.2.2 Généralités, b.2.3 Indianisation des Afro Antillais, b.2.4 L'Indien médiateur dans la société "créole", b.3 À propos de la perte de la langue tamoule, C Acculturation ethnoraciale, c.1 Eléments d'ethnodémographie, c.2 La perte des traditions homogamiques ethnoraciales et la dislocation de la famille, c.3 La question de l'enculturation, c.4 Sex ratio et contentieux indogroupal, c.5 La présumée fraternité indo-indienne, c.6 La perte de l'héritage ancestrale, c.7 L'individualisme, c.8 La situation démographique du groupe du début du xxe siècle aux années 1980 : la fusion miscégénique, c.9 Le « problème métis », D Les rapports sociaux de sexe chez les Indodescendants, d.1 La situation de la femme d'ascendance indienne, d.2 Les inégalités sociales et de sexes dans l'indogroupe indien, d.3 Les discriminations au travail, d.4 Les discriminations sociales, d.5 Les femmes indiennes et la littérature, E Survivances ou acculturations (magico-)religieuses, e.1 La survivance des rites de passage mortuaires, e.1.1 La mort, e.1.2 Pourquoi l'Hindouisme n'a-t-il pas été éradiqué aux Antilles françaises ? e.2 « Syncrétisme » ou « cohabitation » pacifique du catholicisme et de l'hindouisme aux Antilles, e.2.1 Cohabitation sereine, e.2.2 Cohabitation difficile et équivoque, e.3 Le principe de coupure ou le masque, e.4 Répartition des compétences entre hindouisme et catholicisme, e.5 La thèse de la spécificité de l'hindouisme antillais, F L'acculturation économique, G La question de la citoyenneté du descendant d'Indiens, CHAPITRE IV L'IDENTIFICATION : HÉTÉRO- ET AUTO-IDENTITÉ A À propos du terme coolie, a. 1 L'objet « coolie » : l'héritage-stigmate, a.1.1 Le poids des mots, a.1.2. Un nom de bizutage ? a.1.3. Entre 'East-Indians' et 'coolies', a. 2 Les origines d'un eth(no)nyme jugé scabreux, a.3 Un eth(no)nyme-stigmatique, a.4 Une analogie entre « coolie » et « nègre » ? a.5 « Qu'y a-t-il dans un nom ? » a.6 De la « culture coolie » à la Coolitude a.7 À propos d'une expression injurieuse : « coolie-manjé-chyen » a.8 À propos d'un et(no)nyme équivoque : « chappé-coolie » a.9 Le phénomène du métissage face à la "nécessité" de circonscrire B La question des dénominations b.1 Le prénom b.2 Le nom b.3 Le nom groupal C La problématique des relations raciales dans les sociétés antillaises c.1 Un avatar des études indiennes : l'exclusion implicite de l'Indien Public : Tout publicRessources en ligne (Internet) : Cliquez ici pour consulter en ligneSujet - Nom commun : XXIè siècle | relation interethnique | indien -- population | martiniquais -- population Sujet - Nom géographique : Inde -- pays d'accueil | Caraïbes -- pays d'origine Dewey : 305.896 9729Plan de classement : : 7 Vivre en France | 7A Populations et groupes sociaux | 7A1 Populations par origine
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 9729 SME (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Le second volume de cette étude a pour titre "La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté" cote 7A1 305.896 97 SME.- Autres oeuvres en liaison :
La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté [Texte imprimé] / Juliette Sméralda. - Paris : L' Harmattan, DL 2008. - (Logiques sociales). - ISBN 978-2-296-06414-0

Bibliogr. p. 281-301

TABLE DES MATIERES

*Préliminaires
Essai de théorisation des phénomènes migratoires aux Antilles françaises : l'exemple indien,
Conjonctures historique, économique et politique,
Le projet des migrants,
Le statut de hors-groupe,
L'étranger,
Hétérogénéité humaine,
Étranges étrangers,
Une spécificité du courant migratoire indien ?

*CHAPITRE I LES RAPPORTS ENTRE DESCENDANTS D'INDIENS, D'AFRICAINS ET D'EUROPÉENS : DU COOLIE À L'INDIEN
A Typologies des communautés indo-antillaises et mode d'intégration dans le groupe des descendants d'Africains. Rappels historiques et rapports mutuels,
B La crainte d'une solidarité entre descendants d'Indiens et d'Africains,
C Des lectures du "fait indien",
D Des représentations dissonantes ?
E Persistance de la représentation négative du descendant d'Indiens : Des différences de mentalités ?
F Inquiétante étrangeté : modalité du « regard éloigné » ou logique passionnelle à l'½uvre dans la figure de l'étranger,
G Essai de réinterprétation de la conceptualisation classique des relations entre descendants d'Indiens et descendants d'Africains,
g.1 "Nationaux" et "étrangers",
g.2 Entre ancien et récent : "étrangers de l'intérieur" ou "nouveaux nationaux",
H Les relations entre descendants d'immigrants et descendants de colons,
I Désenclavement de la relation Noirs/"gens de couleur", Blancs, par la relation quadripartite Noirs, métis, Blancs, Indiens,
J Entre Communautarisme, accommodation et assimilation,

*CHAPITRE II LES TERMES DE LA PROBLÉMATIQUE INDIENNE. ENTRE DÉSORGANISATION ET RÉORGANISATION,
A « Dés-organisation »,
B La question du statut de la composante indienne et des rapports interculturels dans les sociétés antillaises,
C Digressions sur le système de castes,
c.1 Une structure controversée,
c.2 La question des hors-castes,
c.3 La question de la couleur associée à la caste,
c.3.1 L'hypothèse racique,
c.3.2 Les thèses religieuse, économique et culturelle,
c.4 Ruptures et continuités castiques aux Antilles,

CHAPITRE III ACCULTURATIONS ET ENCULTURATIONS DES DESCENDANTS D'INDIENS,
A Définir,
B L'acculturation socioculturelle,
b.1 Les effets du manque d'espace à soi et d'un temps de l'entre-soi communautaire,
b.2 Créolisation et indianisation à l'½uvre : deux modalités de l'acculturation / enculturation,
b.2.1 Définir
b.2.2 Généralités,
b.2.3 Indianisation des Afro Antillais,
b.2.4 L'Indien médiateur dans la société "créole",
b.3 À propos de la perte de la langue tamoule,
C Acculturation ethnoraciale,
c.1 Eléments d'ethnodémographie,
c.2 La perte des traditions homogamiques ethnoraciales et la dislocation de la famille,
c.3 La question de l'enculturation,
c.4 Sex ratio et contentieux indogroupal,
c.5 La présumée fraternité indo-indienne,
c.6 La perte de l'héritage ancestrale,
c.7 L'individualisme,
c.8 La situation démographique du groupe du début du
xxe siècle aux années 1980 : la fusion miscégénique,
c.9 Le « problème métis »,
D Les rapports sociaux de sexe chez les Indodescendants,
d.1 La situation de la femme d'ascendance indienne,
d.2 Les inégalités sociales et de sexes dans l'indogroupe indien,
d.3 Les discriminations au travail,
d.4 Les discriminations sociales,
d.5 Les femmes indiennes et la littérature,
E Survivances ou acculturations (magico-)religieuses,
e.1 La survivance des rites de passage mortuaires,
e.1.1 La mort,
e.1.2 Pourquoi l'Hindouisme n'a-t-il pas été éradiqué aux Antilles françaises ?
e.2 « Syncrétisme » ou « cohabitation » pacifique du catholicisme et de l'hindouisme aux Antilles,
e.2.1 Cohabitation sereine,
e.2.2 Cohabitation difficile et équivoque,
e.3 Le principe de coupure ou le masque,
e.4 Répartition des compétences entre hindouisme et catholicisme,
e.5 La thèse de la spécificité de l'hindouisme antillais,
F L'acculturation économique,
G La question de la citoyenneté du descendant d'Indiens,

CHAPITRE IV L'IDENTIFICATION : HÉTÉRO- ET AUTO-IDENTITÉ
A À propos du terme coolie,
a. 1 L'objet « coolie » : l'héritage-stigmate,
a.1.1 Le poids des mots,
a.1.2. Un nom de bizutage ?
a.1.3. Entre 'East-Indians' et 'coolies',
a. 2 Les origines d'un eth(no)nyme jugé scabreux,
a.3 Un eth(no)nyme-stigmatique,
a.4 Une analogie entre « coolie » et « nègre » ?
a.5 « Qu'y a-t-il dans un nom ? »
a.6 De la « culture coolie » à la Coolitude
a.7 À propos d'une expression injurieuse : « coolie-manjé-chyen »
a.8 À propos d'un et(no)nyme équivoque : « chappé-coolie »
a.9 Le phénomène du métissage face à la "nécessité" de circonscrire
B La question des dénominations
b.1 Le prénom
b.2 Le nom
b.3 Le nom groupal
C La problématique des relations raciales dans les sociétés antillaises
c.1 Un avatar des études indiennes : l'exclusion implicite de l'Indien

Résumé "Ce premier volume d'une étude sociologique qui en comporte deux est composé de quatre chapitres consacrés aux relations qu'entretiennent descendants d'Africains, d'Indiens et d'Européens. Y sont revisitée les problématiques de l'intégration et de l'assimilation, à la lumière des travaux sociologiques de l'École de Chicago sur les immigrations contemporaines.

L'état de transition sociale qu'expérimentaient les sociétés coloniales, au lendemain de l'Emancipation, donne la mesure de la complexité des configurations sociales que la présence immigrée voulue par les seuls planteurs va provoquer, et le caractère inévitable du processus qui allait aboutir à leur diabolisation dans les difficultés de toute nature que connaîtront ces colonies confrontées à des crises économiques cycliques.

La première partie de cette étude tente donc de cerner les répercussions du passé de migrants des ancêtres des Indo-Antillais sur l'adaptation de leur descendance aux sociétés antillaises et analyse l'actualité des champs de leur économie sociale, religieuse et culturelle (acculturation, métissage biologique ou homogamie raciale, syncrétisme religieux, revendication identitaire, etc.).

Le second volume de cette étude a pour titre "La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté. Etude empirique"."

Tout public

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr