Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

Antillais d'ici : "les métro-caribéens" / textes et photos de Samia Messaoudi et Mehdi Lallaoui ; Révision de Céline Bonneau; maquette de Anne Mérat-Montazel

Type : LivreGenre : Auteur: MESSAOUDI, SamiaEditeur : Bezons : Au Nom de la Mémoire , 2009Collection : Au nom de la mémoireDescription matérielle : 1 vol. (134 p.) : couv. ill. en coul., ill. en noir et en coul., photogr. ; 23 cmISBN : 9782910780201.Résumé : Résumé : "Nos deux auteurs se sont, pendant plus d'un an, immergés dans l'univers antillais francilien : chatoiement des madras, velouté et volupté des danses caribéennes, force et parfum du ti punch, acras appétissants et roboratif boudin, rendez-vous festifs mais aussi mémoriels et enfin des dizaines de rencontres qui font sans doute le sel de cette initiative. Cela donne un livre-album à la tonalité amicale , presque familiale : les photos sont pour la plupart des portraits, accompagnés de quelques scènes collectives : fêtes, manifestations publiques ou solennelles, commémorations. Le tout offre autant de rendez-vous riches en émotion et convivialité. Les dix-huit témoignages, écrits à la première personne, ajoutent au sentiment d'intimité. Ces hommes et ces femmes sont responsables associatifs, élus locaux ou national (Christiane Taubira), artiste peintre, travailleur social, enseignant, salariés de la Ratp, de La Poste ou retraités. En quelques pages, ils racontent leur arrivée en France , livrent un peu d'eux-mêmes et de leurs préoccupations, tracent le trait d'une trajectoire existentielle qui a connu des hauts et des bas. (...) " Mustapha Harzoune "« Français à part entière » mais pas entièrement citoyens, c'est bien ce qui transpire aussi des témoignages recueillis dans Antillais d'ici, le livre album de Samia Messaoudi et Mehdi Lallaoui (éd. Au nom de la mémoire) qui donne la parole aux « métro-caribéens », ces Français issus des DOM-TOM et vivant en métropole. Il est frappant de voir comment cette communauté silencieuse, soudée autour de la langue créole et pour certains seulement de la mémoire de l'esclavage, témoigne d'une ranc½ur douce, étouffée, contre « madame la France », comme disent leurs (plus remuants) concitoyens d'origine maghrébine. Racisme, plaies enfouies autant de petites et grandes blessures que les Antillais, fiers d'être français « depuis plus longtemps que les Niçois », selon l'expression consacrée, expriment rarement publiquement." Thierry Leclère TeleramaPublic : Tout publicSujet - Nom commun : esclavage | mémoire collective | négritude | témoignage | exilé Sujet - Nom géographique : Antilles françaises -- région | Antilles -- pays d'origine | France -- pays d'accueil | Caraïbes -- pays d'origine Dewey : 305.896 9729Plan de classement : : 7 Vivre en France | 7A Populations et groupes sociaux | 7A1 Populations par origine
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 9729 MES (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 7A1 305.896 9729 MES (Parcourir l'étagère) En réserve
Réservations : 0

Résumé "Nos deux auteurs se sont, pendant plus d'un an, immergés dans l'univers antillais francilien : chatoiement des madras, velouté et volupté des danses caribéennes, force et parfum du ti punch, acras appétissants et roboratif boudin, rendez-vous festifs mais aussi mémoriels et enfin des dizaines de rencontres qui font sans doute le sel de cette initiative. Cela donne un livre-album à la tonalité amicale , presque familiale : les photos sont pour la plupart des portraits, accompagnés de quelques scènes collectives : fêtes, manifestations publiques ou solennelles, commémorations. Le tout offre autant de rendez-vous riches en émotion et convivialité. Les dix-huit témoignages, écrits à la première personne, ajoutent au sentiment d'intimité. Ces hommes et ces femmes sont responsables associatifs, élus locaux ou national (Christiane Taubira), artiste peintre, travailleur social, enseignant, salariés de la Ratp, de La Poste ou retraités. En quelques pages, ils racontent leur arrivée en France , livrent un peu d'eux-mêmes et de leurs préoccupations, tracent le trait d'une trajectoire existentielle qui a connu des hauts et des bas. (...) " Mustapha Harzoune

"« Français à part entière » mais pas entièrement citoyens, c'est bien ce qui transpire aussi des témoignages recueillis dans Antillais d'ici, le livre album de Samia Messaoudi et Mehdi Lallaoui (éd. Au nom de la mémoire) qui donne la parole aux « métro-caribéens », ces Français issus des DOM-TOM et vivant en métropole. Il est frappant de voir comment cette communauté silencieuse, soudée autour de la langue créole et pour certains seulement de la mémoire de l'esclavage, témoigne d'une ranc½ur douce, étouffée, contre « madame la France », comme disent leurs (plus remuants) concitoyens d'origine maghrébine. Racisme, plaies enfouies
autant de petites et grandes blessures que les Antillais, fiers d'être français « depuis plus longtemps que les Niçois », selon l'expression consacrée, expriment rarement publiquement." Thierry Leclère Telerama

Tout public

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr