Accueil sur rendez-vous pour toute personne justifiant d’une recherche du mardi au vendredi de 10h à 17h.

Vue normale Vue MARC vue ISBD

L'Asile incertain : la crise des réfugiés juifs en France, 1933-1942 / Vicki Caron ; Simon Duran

Type : LivreGenre : Auteur: CARON, VickiEditeur : Paris : Tallandier , 2008Description matérielle : 744 p.ISBN : 9782847342505 ; 978-2-84734-250-5.Résumé : "1933 : plus de 60000 juifs quittent l'Allemagne, fuyant la persécution hitlérienne. Parmi eux, quelque 25000 personnes gagnent la France, qui leur réserve un accueil généreux. Très vite, cependant, en grande partie sous l'effet de la dépression économique, la xénophobie et l'antisémitisme prennent le pas dans une partie de l'opinion publique, notamment au sein des groupes professionnels (médecins, avocats, chambres de commerce et de métiers), relayés par les gouvernements Laval et Flandin. Le Front populaire tente de renverser le courant à partir de 1936, à travers une politique d'apaisement, de régularisation et d'intégration. Mais, dès la fin de 1938, le pogrom de la Nuit de cristal et un nouvel afflux de réfugiés provoquent un durcissement du gouvernement et de la société française. De protectionniste, l'antisémitisme se fait politique et vise désormais les juifs français. La crise des réfugiés juifs fournit ainsi l'arrière-plan de la législation antisémite instaurée dès 1940 par Vichy. L'État français s'est-il pour autant contenté de suivre la pente, d'accentuer la politique de la République en répondant aux attentes profondes des Français ? Non, répond Vicki Caron au terme d'une longue enquête. Jusqu'en 1940, les repères sont fluctuants et les choix mobiles, le clivage entre adversaires et défenseurs des réfugiés juifs divise la gauche française et la communauté juive elle-même. En outre, l'antisémitisme des années 1930 n'a jamais été une politique d'État : quels qu'aient été les préjugés des Français, c'est Vichy qui instaura l'antisémitisme légal, lequel conduisit à l'exclusion, à l'internement et à la déportation des Juifs de France. Ce livre riche en réflexions jette un regard neuf sur la crise politique des années 1930 et sur la question de la continuité entre la IIIe République et Vichy". - Présentation éd.Note : Traduction de : Uneasy asylum : France and the Jewish refugee crisis, 1933-1942Note sur les bibliographies et les index présents dans le document : Bibliogr. p. [691]-720. Notes bibliogr. Index.Note de contenu : * Politique des réfugiés et protestation de la classe moyenne pendant la grande Dépression de 1933 à 1936 * La réaction conservatrice 1934-1935 * La grande invasion 1933 à 1936 * Loyauté en conflit : la communauté juive de France et la crise des réfugiés, 1933-mai 1936 * La politique des réfugiés au temps du Front populaire * Sortir de l'impasse : les projets d'établissements ruraux et coloniaux au temps du Front Populaire * Le déluge : de l'Anschluss à Evian * Les effets de l'apaisement * Contre-courants en 1939 * L'occasion manquée : la politique des réfugiés pendant la guerre * La grande invasion 1936-1940 * Les politiques de la frustration : le renouveau de l'effort juif de secours 1936-1940 * Le chemin de Vichy : continuités et discontinuités dans la politique des réfugiés juifs Public : Tout publicSujet - Nom commun : réfugiés | opinion publique | politique publique | juif -- population Sujet - Nom géographique : France -- pays Dewey : 940.53Plan de classement : : 1 Introduction à l’histoire de l’immigration | 1A Histoire de l’immigration
Type de document Site actuel Cote Statut Date de retour prévue Réservations
Consultable sur place Consultable sur place Fonds général 1A 940.53 CAR (Parcourir l'étagère) Exclu du prêt
Réservations : 0

Traduction de : Uneasy asylum : France and the Jewish refugee crisis, 1933-1942

Bibliogr. p. [691]-720. Notes bibliogr. Index

* Politique des réfugiés et protestation de la classe moyenne pendant la grande Dépression de 1933 à 1936
* La réaction conservatrice 1934-1935
* La grande invasion 1933 à 1936
* Loyauté en conflit : la communauté juive de France et la crise des réfugiés, 1933-mai 1936
* La politique des réfugiés au temps du Front populaire
* Sortir de l'impasse : les projets d'établissements ruraux et coloniaux au temps du Front Populaire
* Le déluge : de l'Anschluss à Evian
* Les effets de l'apaisement
* Contre-courants en 1939
* L'occasion manquée : la politique des réfugiés pendant la guerre
* La grande invasion 1936-1940
* Les politiques de la frustration : le renouveau de l'effort juif de secours 1936-1940
* Le chemin de Vichy : continuités et discontinuités dans la politique des réfugiés juifs

"1933 : plus de 60000 juifs quittent l'Allemagne, fuyant la persécution hitlérienne.
Parmi eux, quelque 25000 personnes gagnent la France, qui leur réserve un accueil généreux. Très vite, cependant, en grande partie sous l'effet de la dépression économique, la xénophobie et l'antisémitisme prennent le pas dans une partie de l'opinion publique, notamment au sein des groupes professionnels (médecins, avocats, chambres de commerce et de métiers), relayés par les gouvernements Laval et Flandin.
Le Front populaire tente de renverser le courant à partir de 1936, à travers une politique d'apaisement, de régularisation et d'intégration. Mais, dès la fin de 1938, le pogrom de la Nuit de cristal et un nouvel afflux de réfugiés provoquent un durcissement du gouvernement et de la société française. De protectionniste, l'antisémitisme se fait politique et vise désormais les juifs français. La crise des réfugiés juifs fournit ainsi l'arrière-plan de la législation antisémite instaurée dès 1940 par Vichy.
L'État français s'est-il pour autant contenté de suivre la pente, d'accentuer la politique de la République en répondant aux attentes profondes des Français ? Non, répond Vicki Caron au terme d'une longue enquête. Jusqu'en 1940, les repères sont fluctuants et les choix mobiles, le clivage entre adversaires et défenseurs des réfugiés juifs divise la gauche française et la communauté juive elle-même.
En outre, l'antisémitisme des années 1930 n'a jamais été une politique d'État : quels qu'aient été les préjugés des Français, c'est Vichy qui instaura l'antisémitisme légal, lequel conduisit à l'exclusion, à l'internement et à la déportation des Juifs de France. Ce livre riche en réflexions jette un regard neuf sur la crise politique des années 1930 et sur la question de la continuité entre la IIIe République et Vichy". - Présentation éd.

Tout public

Centre de ressources Abdelmalek Sayad - Établissement public du Palais de la Porte Dorée - Musée national de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil 75012 Paris - Tél : 01 53 59 15 92 - mediatheque.sayad[at]palais-portedoree.fr